Est ce pour remuer le menton ? Entre les blogs de ceux qui pensent ou veulent refaire le monde; ceux des ados qui racontent leur état d'âme dans un journal qui n'a plus rien d'intime, ceux qui servent de soupapes à des cerveaux parfois trop pleins de vide, ceux des penseurs d'une richesse inouie, je m'interroge sur une place possible, mais rien de grave, c'est de naissance; j'ai longtemps hésité à participer.

Lire la suite